Skip to content

Quand partir au Canada ? Climat, saison et activités

oeildevoyageur

Avec ses 10 millions de km², le Canada connait d’importantes variations de climats en fonction des provinces même si les saisons touristiques des régions les plus visitées restent plutôt similaires. Cet article vise à vous aider à choisir la période qui vous convient le mieux pour partir au Canada.

 

Partir au Canada en été

Partir au Canada pendant les beaux jours c’est partir avec des bagages légers, admirer les paysages verdoyants, se prélasser dans les parcs, sur les terrasses… Le Canada ce n’est pas que la neige et les hivers glaçants ! Ainsi, si vous rêvez de partir au Canada mais que le froid vous décourage, prévoyez vos vacances pendant les beaux jours. Lorsque le Canada met au placard son gros manteau de neige, les lacs révèlent leur couleur émeraude, les cascades coulent à flot et les animaux montrent le bout de leur nez.

 

Mai et juin

À partir de début mai, la nature commence à s’illuminer. Les premières fleurs s’ouvrent, quelques feuilles repoussent sur les arbres. La saison touristique n’a pas encore commencé. Les sentiers de randonnée restent plutôt calmes. Certaines activités estivales ouvrent leur porte aux voyageurs et aux canadiens tandis que d’autres attraits n’ouvrirons qu’à partir de la mi-mai. Cette saison calme aux températures agréable se prolonge jusqu’à la fin de mois de juin. Les billets d’avion et les activités sur place sont encore proposés à des prix attractifs. Selon nous, cette période est la meilleure pour partir au Canada en saison estivale.

 

Juillet et août

Les mois de juillet et d’août, quant à eux, sont très prisés par les voyageurs de monde entier et par les canadiens. L’été est là et la haute saison touristique s’installe réellement. Les températures sont chaudes mais les lieux touristiques réputés sont pris d’assaut. Vous pouvez toujours trouver quelques petits coins préservés du tourisme de masse mais ces derniers se font rares en cette période. Il vous faudra réserver les activités emblématiques des mois à l’avance pour s’assurer des disponibilités. Sans parler des tarifs réajustés à la hausse pendant cette période.

 

Les activités estivales

Le must du must est de profiter des activités de plein air. Les parcs nationaux vous offrent les plus beaux espaces pour camper, partir en randonnée, faire du canyoning, du kayak, du vélo ou encore de l’escalade. Et pour vous détendre, échappez-vous en Colombie-Britannique pour profiter des belles plages de cette province ou en Ontario pour vous baigner dans les eaux limpides de la région des Grands Lacs.

En pleine saison les animaux se cachent au vu de l’affluence dans les parcs nationaux. Si vous souhaitez les observer, préférez les mois de mai et juin ou l’automne.

Été n’évoque pas seulement les sorties nature. Vous pouvez aussi planifier des virées citadines. L’ambiance y est chaleureuse, les soirées y sont festives. Des festivals de musique sont organisés dans toutes les provinces. Du plus intime au plus monumental, tout style confondu, vous y trouverez forcément votre compte.

 

Partir au Canada en automne

L’été laisse place à une arrière saison haute en couleurs. La nature est particulièrement belle et les températures sont agréables. C’est l’été indien !

 

Septembre et octobre

Le mois de septembre est particulièrement chaud. Les voyageurs se font plus rares et les parcs nationaux retrouvent leur calme. Par conséquent, les tarifs sont revus à la baisse et les activités prisées en été deviennent bien plus accessibles. Dès la fin-septembre et jusqu’à la mi-octobre environ, les feuilles des arbres se transforment pour laisser place à de somptueux dégradés de jaune et de rouge. Ce spectacle de la nature est incontournable au Canada. Vous en prendrez plein la vue !

Pour vous aider à planifier votre voyage en automne, nous vous invitons à consulter cette carte interactive permettant de suivre l’évolution des couleurs dans les parcs nationaux de la province de Québec.

Même si cette période est connue pour son agréable climat, pensez à vous équiper pour d’éventuelles soirées fraîches, sorties en mer ou randonnées en altitude. Une polaire légère et un coupe-vent font généralement l’affaire.

 

Les activités automnales

Saison atypique attirant les voyageurs du monde entier, l’automne regorge d’activités diverses ! En voici quelques exemples :

  • Découvrir les parcs nationaux : en apprendre un peu plus sur le patrimoine naturel du Canada grâce à ces lieux protégés et préservés, profiter des activités de plein air qu’ils ont à vous offrir.
  • Observer la faune sauvage : Baleines, ours… Il est tout a fait possible de faire appel à un guide. Cependant, préférez des excursions éthiques et responsables.
  • Fêter Halloween : c’est l’occasion de vivre cette fête comme il se doit. À vous de creuser et de sculpter les citrouilles, de trouver le meilleur déguisement et de choisir le bar dans lequel vous pourriez obtenir une sacrée distinction : meilleur déguisement, déguisement le plus effrayant, déguisement le plus drôle…
  • Flâner dans les petites comme dans les grandes villes : à vous les festivals, les bars, les restaurants, les différents quartiers, les marchés…
  • Aller voir un match : cette saison marque le début de la saison des matchs. inutile de vous dire qu’il ne faut surtout pas partir du Canada sans voir un match de hockey ou de basket.
  • Profiter de la rentrée culturelle : le festival de la bière, des sommets ou encore de la canneberge, les matchs d’improvisation… Il y en a pour tous les goûts et pour tous les âges.
  • Récolter des fruits et des légumes : sous forme de job ou d’activité ponctuelle, voilà une occasion sympathique pour rencontrer les locaux, vivre quelques instants de leur quotidien avec eux, en plein air et dans un cadre particulièrement beau.

 

Partir au Canada en hiver

Planifier un voyage au Canada en hiver demande une certaine organisation car les hivers y sont rudes (préférez la côte Pacifique pour gagner quelques degrés). Vous vivrez un séjour magique si et seulement si vous prévoyez de vous équiper comme il se doit. Le confort est primordial pour pouvoir envisager des sorties sous -20ºC dans les meilleures conditions. À vos plus chaudes moufles !

 

Décembre

Dans l’ouest, grâce aux Rocheuses canadiennes, les premières neiges apparaissent plus tôt que dans l’est. Aussi, les températures y sont plus douces. Début décembre, il ne fait pas encore assez froid pour bénéficier d’une neige appropriée aux sports d’hiver. Même si les principaux attraits touristiques sont fermés, cela ne vous empêche pas de faire des randonnées splendides en toute intimité ou d’organiser un séjour en ville (plus économique à cette période de l’année).

À partir de la mi-décembre, il commence à y avoir assez de neige pour faire de la motoneige, du traîneau à chiens, des raquettes etc. Les fêtes de fin d’année au Canada sont réellement magiques. Il s’agit d’une saison prisée et relativement chère. Ainsi, il est conseillé de réserver tôt vos vacances.

 

Janvier

Le mois de janvier est le plus froid mais aussi le plus économique. C’est l’heure d’enfiler vos vêtements grand froid pour vivre l’époustouflant hiver canadien. Toutes les activités sont ouvertes, des hôtels de glace sont construits pour la saison, les sentiers se transforment en pistes de patinage, des descentes de luge sont créées en plein centre-ville…

 

Février à mi-mars

Place à la haute saison ! Les vacances scolaires commencent dans de nombreux pays européens. Les conditions météorologiques sont absolument parfaite pour profiter des sports d’hiver. Les journées sont ensoleillées et la neige est parfaite. Cependant, qui dit plus de touristes dit voyage plus cher. En déplaçant votre voyage à début/mi-mars, vous pourrez profiter d’un climat plus doux et de tarifs plus économiques.

 

Les activités hivernales

L’idée est de vous plonger dans la magie de noël dans une ville animée et régulièrement enneigée ? Optez pour Québec ! Recouverte de neige 150 jours par an, cette ville ne vous décevra pas. Vous pouvez aussi vous approcher des stations de sports d’hiver dont les villes principales sont entourées d’une nature majestueuse. Coup de coeur pour la ville de Banff digne des décors d’un film de noël.

Comme en automne et en été, visiter les parcs nationaux reste l’un des principaux attraits du Canada en hiver. Cependant, vous ne rencontrerez pas d’ours car ils hivernent.

Profitez des belles neiges de la saison pour pratiquer les sports d’hiver typiques tels que la motoneige, le traîneau à chiens, le ski, le snowboard ou encore le patin à glace.

Enfin, si vous avez l’occasion de fêter le nouvel an au Canada, n’hésitez pas une seconde. Les festivals se multiplient, les concours de sculptures de glace aussi. Les plus petits comme les plus grands seront émerveillés.

 

Les mois les moins favorables pour partir au Canada

Avec un climat souvent incertain et des activités rarement ouvertes, ces périodes sont considérées comme étant moins propices à la visite du Canada.

 

A partir de mi-mars

Du fait du radoucissement des températures, faire du sport d’hiver pendant la dernière quinzaine de mars n’est pas toujours possible. Le mois de mars n’est pas le meilleur mois pour profiter pleinement des attraits canadiens.

 

Avril

En tant que période charnière, le mois d’avril n’est pas non plus des plus favorables. La neige disparait et laisse derrière elle des parterres de boue. Aussi, la plupart des activités estivales ne sont pas encore ouvertes.

 

Novembre

Il pleut beaucoup et parfois la pluie se mélange aux neiges précoces. Le mois de novembre est un mois à éviter si vous souhaitez profiter impérativement des sorties en plein air.

 

Les activités à privilégier

Même si le climat n’est pas toujours au rendez-vous, des alternatives aux visites des parcs nationaux ou à la pratique de sports d’hiver existent. Voici 2 propositions pour planifier votre voyage pendant ces périodes incertaines.

  • Faire du volontariat :  les mois cités ci-dessus représentent des jours entiers de préparation à l’arrivée de l’hiver ou à sa sortie. Par conséquent, les canadiens recherchent impérativement de petites mains pour les aider dans leur quotidien. C’est l’occasion de vivre avec les locaux et de s’immerger dans la culture canadienne. Pour plus d’informations, nous vous invitons à découvrir notre expérience de volontariat au Canada avec Workaway juste ici.
  • Visiter les grandes villes : vous pouvez être sûrs de toujours trouver un joli musée pour en apprendre davantage sur le Canada, un bar pour vous réchauffer, une patinoire pour vous dépenser ou encore un théâtre pour bien rigoler. Chaque ville canadienne à son charme. De la plus cocoon à la plus impressionnante, il y en a pour tous les goûts et pour toutes les envies.

 

En quelques mots…

 

Commentaires

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires